Chirurgie de la Cheville et du Pied - Toulouse

CHIRURGIE  SPECIALISEE
DE  LA  CHEVILLE  ET  DU  PIED
CHIRURGIE  SPECIALISEE
DE  LA  CHEVILLE  ET  DU  PIED
CHIRURGIE
DE  LA  CHEVILLE
ET  DU  PIED
CHIRURGIE
DE LA CHEVILLE
ET DU PIED
Aller au contenu

Menu principal :

Le Pied et ses Pathologies


Ongle  Incarné


 
L'ongle incarné douloureux et/ou infecté est un problème fréquent qui concerne le plus souvent le gros orteil. Il est favorisé par une mauvaise coupe de l'ongle et des traumatismes répétés (chaussures trop étroites...). Il se traduit par une tuméfaction située autour de l'ongle, qui est rouge, douloureuse et qui peut s'infecter en l'absence de traitement.



 
Qu'est-ce qu’un ongle incarné ?

Un ongle est incarné quand il pénètre dans les tissus qui sont situés sur ses bords latéraux. Il en résulte une réaction inflammatoire puis, en l'absence de traitement précoce, une infection.
C’est une pathologie des ongles des pieds et notamment du gros orteil.



 
Anatomie de l'appareil unguéal

L'ongle est constitué  de kératine ; il repose sur le lit unguéal ; ses bords fixes sont entourés par un repli cutané appelé « repli unguéal ».
Anatomie de l'appareil unguéal      


 
Facteurs favorisant l'apparition des ongles incarnés

 
Il existe des facteurs qui peuvent favoriser l'apparition d'un ongle incarné. Parmi eux :

 
     
  • la mauvaise coupe de l'ongle : trop arrondie ou trop courte : c'est le facteur le plus important.      L'ongle doit dépasser le bord libre de l'orteil de 2 à 3 millimètres. Si l'ongle est taillé en demi-cercle, trop court sur les bords, la peau recouvrira      le bord de l'ongle et celui-ci poussera en s'enfonçant dans le derme
  •  
  • l'oubli d'un fragment d'ongle, pratiquement invisible, dans le sillon péri-unguéal
  •  
  • des chaussures mal ajustées, trop étroites, exerçant des points de pression
  •  
  • la transpiration importante (hypersudation)
  •  
  • des modifications osseuses secondaires à l'arthrose
  •  
  • des troubles de la statique du pied avec un mauvais déroulement du pas
  •  
  • des anomalies de forme ou d'épaisseur de l'ongle
  •  
  • un conflit entre le 1er et le 2ème orteil
  •  
  • des traumatismes : un ongle peut s'incarner suite à un choc violent (choc sur l'orteil, coup de pied      dans un ballon, etc.). Il se crée alors un traumatisme de l'ongle avec une      cassure et un morceau d'ongle pénètre dans la chair ;
  •  
  • certaines maladies peuvent entraîner la modification des ongles ou une diminution de la      vascularisation périphérique (diabète...).


 

 
Symptômes de l'ongle incarné

 
Les principaux symptômes de l'ongle incarné sont les suivants :
 
     
  • une douleur autour de l'ongle,  surtout à la pression ;
  •  
  • une rougeur et un gonflement, voire parfois une coupure de la peau puis l'apparition d'un bourrelet      autour de l'ongle.
 

Il y a plusieurs stades d'ongle incarné :
        
    • Le premier stade :
L'atteinte est légère. La douleur est modérée, intermittente et ressentie lors du chaussage ou d’une activité sportive. L’ongle est enchâssé dans le sillon et la pression des bourrelets est sensible.
 
    • Le deuxième stade :
La douleur est plus vive quasi permanente et, augmentée par le chaussage. Elle peut gêner la marche. Le repli de peau autour de l'ongle (bourrelet péri-unguéal) devient rouge, chaud et tuméfié. Il n'y a pas d'écoulement. La douleur est aiguë lorsqu'on appuie
 
        
    • Le troisième stade :
L'atteinte est grave. La douleur est importante, le bourrelet péri-unguéal a augmenté de volume (hypertrophié) ; il est irrité et très douloureux. Survient ensuite un écoulement purulent et malodorant. Puis un bourgeonnement charnu ressemblant à une framboise, saignant facilement, appelé botryomycome, apparaît. Il est dû à l'infection chronique.
 



Que faire en cas d'ongle incarné ?

 
En cas d’ongle incarné, il est important de savoir comment réagir (faut-il consulter ou non ? dans quels délais ?) et quels bons gestes adopter pour d’être soulagé.

 
Comment réagir en cas d'ongle incarné ?
     
  • Mon ongle incarné n’est pas douloureux ;
  •  
  • il présente un début d’infection (peau rouge, bourrelet gonflé et sensible à la palpation) mais   je n’ai pas de maladie chronique (diabète, maladie cardiaque, immunodépression…)


>>>>>>>>>>
 
J’applique les conseils pratiques,
je prends si besoin des médicaments en automédication
et je surveille mon état.
 
En cas de doute, je contacte mon médecin traitant.
• Je suis diabétique  ou j’ai une maladie des artères, des valves cardiaques, une maladie neurologique ou immunitaire ;
• mon ongle incarné a provoqué la formation de tissu de granulation (gros bourgeon rouge en forme de framboise, appelé botryomycome) ;
• mon ongle incarné s'infecte régulièrement.

>>>>>>>>>>
 
Je consulte mon médecin traitant dans les jours qui viennent ;
votre médecin pourra vous adresser à un pédicure/podologue pour des soins spécifiques.
     
  • L'infection de mon ongle incarné  n'est pas éradiquée au bout de deux jours malgré les soins que j'ai  prodigués. J'observe un gonflement, une rougeur,  avec ou sans pus, et la douleur est toujours présente ;
  •  
  • j’ai de la fièvre ;
  •  
  • j’ai des signes de lymphangite : une ligne rouge et sensible  apparaît le long du pied et (ou) du mollet.
>>>>>>>>>>
 
Je consulte mon médecin traitant dans la journée.
 
 
Un ongle incarné ne relève pas d'un appel d'urgence.


 
Soins de base  pour un ongle incarné


 
Tant que la douleur provoquée par l'ongle incarné n'est pas insupportable et que vous n'avez ni bourrelet, ni œdème, ni écoulement purulent, vous pouvez venir à bout de votre ongle incarné. Suivez soigneusement les conseils suivants.

 
Conseils pratiques pour soigner un ongle incarné non infecté :

 
     
  • Trempez votre pied dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour.
  •  
  • Insérez, entre le coin de l'ongle et la peau, un petit morceau de coton pour empêcher l'ongle de pénétrer dans la peau.
  •  
  • Laissez l'ongle à l'air fréquemment.
  •  
  • Taillez vos ongles en laissant l'ongle dépasser du bord libre de l'orteil de deux à trois millimètres. Au fur et à mesure que l'ongle pousse, coupez-le bien droit.
  •  
  • Portez des chaussures larges, pour éviter d'aggraver la blessure de votre orteil avec le coin de l'ongle et pour les femmes, évitez les talons trop hauts.
  •  
  • Portez des chaussures et des chaussettes qui maintiennent les pieds au sec.
  •  
  • L'arrière-pied doit être maintenu pour soulager l'avant-pied. Évitez de porter des mules.
 
Le respect de ces traitements suffit, la plupart du temps, à guérir votre ongle.


 
Conseils pratiques pour soigner un ongle incarné infecté :

 
Si la peau rougit, gonfle et devient très douloureuse, l'ongle incarné est probablement infecté. Si vous ne présentez pas de risque particulier, vous pouvez essayer d'enrayer l'infection vous-même :
 
     
  • trempez votre pied dans l'eau chaude additionnée d'un désinfectant (bétadine ou chlorhexidine), pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour ; puis procédez comme pour l'ongle incarné non infecté ;
  •  
  • si l'infection ne s'améliore pas dans les 48 heures, consultez un médecin.
 
Apprenez à évaluer l'évolution de l'ongle incarné et sa guérison
 
Palpez votre pied et évaluez sa sensibilité. Si la douleur au toucher diminue, vous êtes en bonne voie. Lorsque les bourrelets auront disparu, l'ongle incarné sera guéri.
 




Traitement de l'ongle incarné


 
Si les soins que vous avez apportés à votre ongle incarné ne suffisent pas, votre médecin traitant vous prescrira un traitement local et des soins de podologie.
La chirurgie ou d'autres techniques de destruction partielle de l'ongle incarné sont parfois indispensables.

 
Soins médicaux et de podologie

 
 
Si les soins que vous avez apportés à votre ongle incarné ne suffisent pas, votre médecin traitant peut vous prescrire :
 
     
  • un traitement local antiseptique      en bains de pieds ou en application locale ;
  •  
  • des soins de podologie ; ils      sont utiles  lors d'un épisode aigu pour soulager rapidement et des      soins réguliers permettent d'éviter les récidives ;
  •  
  • des antibiotiques, en cas de surinfection.
  • Des soins chirurgicaux
 
Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire. Elle est, dans la majorité des cas, effectuée sous anesthésie locale.
 


 
Traitement chirurgical de l'ongle incarné ?

 
Dans tous les cas, il faut enlever la partie de l'ongle qui blesse la peau.
Depuis une dizaine d'années, différentes techniques permettent de décomprimer l'ongle, de le soulever, pour retirer les parties incrustées dans la chair, ou pour modifier sa courbure et éviter la récidive.
 
En cas d'hypertrophie du bourrelet ou d'ongles enfouis, une partie de la pulpe est enlevée pour libérer l'ongle.
 
Enfin, dans les cas extrêmes, il faut enlever la matrice, tissu épais qui repose directement sur l'os et se prolonge au-delà de l'ongle visible. C'est elle qui produit l'ongle et son ablation n'est pas anodine.

 
D'autres techniques proposent une destruction chimique de la matrice de l'ongle au phénol ou une destruction au laser.

 
En cas de conflit entre le premier et le second orteil, un séparateur d'orteils peut être prescrit.

 
Apprenez à évaluer l'évolution de l'ongle incarné et sa guérison après une opération de l'ongle incarné
 
     
  • Si un léger saignement se      produit, surélevez votre pied, comprimez le pansement avec vos doigts ou      resserrez un peu la bande.
  •  
  • Ne marchez pas trop. Pendant      trois jours, évitez la position debout. Restez plutôt assis, le pied      reposant sur un tabouret. Vous éviterez ainsi un œdème du pied qui      retarderait la cicatrisation et favoriserait l'infection. La cicatrisation      sera achevée, ou presque, dans les deux à trois semaines.
 
Après la cicatrisation, palpez votre pied régulièrement pour vous assurer qu'il n'y a pas de récidive
 



 
 
Prévention de l'ongle incarné : les soins des pieds

 
En suivant ces quelques conseils et en prenant régulièrement soin de vos ongles, vous pouvez éviter l'ongle incarné.

 
Prenez soin de vos ongles pour éviter les plaies :
 
     
  • coupez vos ongles après le bain ou la douche, lorsqu'ils sont ramollis ;
  •  
  • coupez vos ongles droits et non en demi-cercle (le coin de l'ongle formant un angle de 90°), en laissant l'ongle dépasser du bord libre de l'orteil de 2 à 3 millimètres ;
  •  
  • coupez vos ongles dans un endroit bien éclairé ;
  •  
  • utilisez des ciseaux à ongles  et un coupe cuticule, nettoyés à l'alcool ;
  •  
  • ne vous acharnez pas sur les cuticules ;
  •  
  • n'utilisez pas d'instruments pointus pour nettoyer sous l'ongle
 

Si vous n'arrivez plus à bien prendre soin de vos ongles (en cas de problèmes de vue ou de flexibilité), demandez de l'aide à votre entourage. Ne laissez pas vos ongles sans soin.

 
Lavez-vous les pieds tous les jours et brossez vos ongles pour éliminer les épaississements de peau qui apparaissent autour d’eux. Pour faciliter cette élimination, massez régulièrement vos orteils avec une crème émolliente ou hydratante. Demandez conseil à votre pharmacien.

 
Portez des chaussures et des chaussettes qui ne vous serrent pas les orteils.

 
Luttez contre la transpiration :
 
     
  • portez des chaussettes et chaussures qui permettent l’aération des pieds ;
  •  
  • si vous transpirez beaucoup des pieds, demandez conseil à votre pharmacien qui vous conseillera un produit adapté ou parlez-en à votre médecin traitant qui, si nécessaire, vous  prescrira un traitement spécifique.











En cas d'ongle incarné nécessitant un traitement médical et/ou chirurgical,
vous pouvez prendre rendez-vous :
 
Par téléphone


05 61 54 91 61
ou
Directement sur internet

Accueil | Le Pied et ses Pathologies | La Cheville et ses Pathologies | L'équipe, la Clinique | Informations pratiques | Contact | Plan général du site
www.chirurgiedupied.net
Mentions légales
Dr. A. ESPIÉ
www.chirurgiedupied.net
Mentions légales
Dr. A. ESPIÉ
Retourner au contenu | Retourner au menu